Anonyme a demandé:

Mon copain pense qu'on peut avoir des sentiments pour plusieurs personnes, il croit donc en la polygamie (ou polyamour, je ne sais pas vraiment quel terme utiliser). Il a une autre copine, mais ne supporte pas que j'aille voir d'autres garçons. Devrais-je accepter cette situation ?

It's about me again, right? Répondre:

kradify:

Absolument pas, et au nom de quel principe d’ailleurs ? Toute relation asymétrique est une relation d’emprise, à fuir donc…

bluelongwaves a demandé:

Cher Kradify. Je partage largement ton pt de vue sur la finalité du sexe. On sait, pour l'avoir vérifié, que le désir crée l'amour. L'inverse est aussi vrai. Pourtant, comme les ados, on peut éprouver un violent coup de cœur sans fièvre reproductrice. On n'y pense pas. On regarde les yeux, pas les seins. L'émotion peut même, au début, empêcher l'acte. Après, c'est une question de peau, d'odeur, quelque chose d'animal. Je crois que l'amour a un pied dans la sexualité et l'autre ailleurs. Ou ?

It's about me again, right? Répondre:

kradify:

L’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches - Louis Ferdinand Céline

Here’s to being human

All the pain and suffering

There’s beauty in the bleeding

At least you feel something

J’en ai encore sous la pédale, je peux encore me tenir debout sur ma chaise quand même, j’ai pas encore assez regardé les jupes des filles voler sous la lumière froide des beaux jours, j’ai pas encore fait l’amour à des types, à des pieuvres, à des sirènes. J’ai pas encore fait la paix avec ma tête, avec les autres et avec mon coeur. Ni assez mis en sourdine ma colère et ma terreur. Alors après la nuit, avant le jour, j’irais à travers les roselières, et par les sentiers, sentir l’odeur de la poussière d’été, quand la pluie rafraichie l’air étouffant, j’écraserai à nouveau la chair des mangues contre mes dents, j’ai tellement de chose à faire.

Après la nuit, avant le jour, j’irais chercher les hautes lumières.